Biganos

L’AVENTURE EN MAJUSCULE !
LE CHARME ET LA BEAUTÉ AU FIL DE L’EAU. LE VILLAGE DE BIGANOS SE DÉVOILE AU GRÉ DE VOS ENVIES. NATURE, HISTOIRE, LOISIRS… UNE DÉCOUVERTE ENTRE CIEL ET MER.

A comme Archéologie

Biganos est bâtie sur une ville romaine enfouie entre les rivières de l’Eyre et de l’Eyga. À l’époque mérovingienne, des hommes ont été enterrés dans des sarcophages de pierre près de l’église paléochrétienne de Boïos.

E comme Église

Reconstruite en 1866 sur un site gallo-romain, l’église Saint-Gervais fait référence à un Saint qui était vénéré par les Mérovingiens au VIe siècle. C’est vraisemblablement à cette époque que fut construite la paroisse de Biganos.

I comme Île

L’Île de Malprat, site rare et authentique à l’écosystème fragile, est protégée depuis 2006. À la fin du XVIIe siècle, elle comprenait des marais salants. Malprat signifie « mauvais pré ». On raconte que le sel récolté était lui aussi, hélas, de piètre qualité.

M comme Moulins

Le moulin de la Cassadotte est célèbre pour la pisciculture et notamment la production de caviar d’esturgeons. De son côté, le moulin de Pont Neau est le témoin de l’histoire papetière de la commune du XIXe siècle. Du papier était fabriqué à partir de vieux chiffons, de cordages et de filets de pêche.

P comme Ports

Biganos comprend deux ports authentiques et sauvages avec leurs pinasses et leurs cabanes d’ostréiculteurs. Tout d’abord, le port bien nommé de Biganos, classé en zone protégée, est situé en pleine forêt. Il est considéré comme le port antique de Boïos. Les peintres y apprécient ses cabanes ombragées. Le port des Tuiles, plus petit et proche du Bassin, servait autrefois de site d’approvisionnement pour les ostréiculteurs pour capter les embryons d’huîtres.

F comme Forêt

La forêt boïenne est l’un des plus grands massifs de pins maritimes d’Europe. Elle comprend une pinède et une forêt de feuillus, typiques des rivières et des ruisseaux de la forêt landaise. On y découvre une faune et une flore riches, le long des sentiers ou des cours d’eau. Bon à savoir : il est possible de parcourir en canoë la forêt en toute tranquillité. Sauvage et cultivée, elle se dévoile au fil de votre promenade.

L'Eyre ou Leyre ?

Peu importe, les deux dénominations existent... Il est possible de parler de ce fleuve côtier de deux façons. Soit comme d'un fleuve constitué de la Grande Leyre et de la Petite Leyre, qui forment l'Eyre. soit comme de la confluence de la Grande Leyre, son cours principal, et de la Petite Leyre, son principal affluent. La forme Leyre est née d'une « agglutination » de l'article, une pratique fréquente en hydronymie.

savoir_plus